PDC Vétroz-Magnot

Bienvenue sur le site internet du PDC de Vétroz-Magnot

Continuons ensemble…

Voilà déjà deux ans que j’ai eu l’opportunité de rejoindre le conseil général. Je me suis engagée au service de la population vétrozaine avec mes qualités d’écoute et de disponibilité. Mon activité d’enseignante m’incite à porter un intérêt tout particulier au domaine de l’éducation (écoles, jeunesse, animation socio-culturelle).

Mon engagement prend tout son sens dans le travail de commission. J’ai intégré la cogest (commission de gestion), seule commission permanente du conseil général. Depuis quelques mois, je participe aussi aux séances de la commission chargée de revoir le règlement sur l’eau potable. Ce travail au sein des commissions a un rôle important dans le processus de décision. Toutes ces séances se passent dans le respect et la collaboration de tous les membres présents, ce qui est primordial et très appréciable.

Pour la suite de mon mandat, je suis déterminée à poursuivre mon investissement et à travailler dans un souci de dialogue et de partage. Je suis à disposition des citoyens pour répondre, dans la mesure du possible, à d’éventuelles questions.

Pascale Moos, conseillère générale

 

Elections à la Constituante

Félicitations à Florent Favre pour son élection. Le PDC Vétroz Magnot est fier de pouvoir compter sur Florent en tant que conseiller général.

Bravo également aux 130 élus et à tous les candidats.

Communiqué de presse

Votations du 10 juin 2018 : Non à l’initiative « Monnaie pleine » Oui à la loi sur les jeux d’argent

Mesdames, Messieurs,

Chères amies et chers amis du PDC,

Le 10 juin vous prendrez position sur deux objets qui parlent d’argent : l’initiative « Monnaie pleine » et la loi sur les jeux d’argent. Les délégués du PDC suisse ont adopté un mot d’ordre clair sur ces deux sujets.

Non à l’initiative « Monnaie pleine »

L'initiative « Monnaie pleine » veut transformer radicalement notre système monétaire. Les conséquences sont plus qu’incertaines. L’initiative veut que seule la Banque nationale suisse ait le droit d’émettre de l’argent. Non seulement l'argent liquide - comme c'est le cas aujourd'hui - mais aussi la monnaie électronique doit devenir le moyen de paiement officiel garanti par la BNS. Aujourd’hui les banques commerciales créent de l’argent en octroyant des crédits et des hypothèques. Avec l’initiative, ces banques ne pourraient plus prêter que l’argent mis à disposition par la BNS.
Ce que les initiants exigent n'a encore jamais été mis en pratique. Cette initiative entraînera un resserrement du crédit pour les PME et pour les particuliers dont les premières victimes seront les épargnants. Aucun pays au monde n’a remis en cause aussi fondamentalement son système de politique monétaire. Il n’y a aucune raison de faire de la Suisse et notre argent les cobayes d’une expérimentation risquée pour changer de fond en comble un système monétaire qui a fait ses preuves. C’est pourquoi nous recommandons de rejeter clairement cette initiative.

Oui à la loi sur les jeux d’argent qui profite à la communauté

Chaque année, environ 1 milliard de francs provenant des recettes des loteries et des casinos suisses est versé, via les cantons et les fonds de loterie, au sport, à la culture et dans l'AVS/AI. Cependant, ce soutien est aujourd’hui en danger. Les sites offshores illégaux de jeux d’argent gagnent déjà environ 250 millions de francs en Suisse. Ces prestataires étrangers ignorent délibérément les interdictions posées par le droit suisse et ne paient pas d’impôts ni de taxes. Ils ne proposent aucune protection contre la dépendance au jeu et arnaquent la population suisse.
La nouvelle loi sur les jeux d’argent met un terme à ces offres illégales. Elle garantit que les gains provenant des jeux d’argent continuent à servir des objectifs d’utilité publique et ne remplissent pas uniquement les caisses des exploitants étrangers des jeux d’argent en ligne. Nous voulons un Internet libre mais pas un Internet qui devienne une zone de non-droit ! Les offres de jeu illégales doivent être stoppées par le législateur. C’est pourquoi nous recommandons de soutenir clairement la loi sur les jeux d’argent.

Votations populaires du 4 mars 2018 - Non à "No-Billag"

Le PDC dit clairement NON à "No Billag" et soutient un service public médiatique fort

Le PDC se bat pour un service public fort, en particulier dans le domaine de la radio et de la télévision. Les délégués ont aujourd’hui rejeté à une écrasante majorité l’initiative "No Billag". Ils ont également dit clairement Non à l’initiative